Fraternité ! Les rencontres de la laïcité, de l’égalité et de la mixité.

Publié le par RAPPEL


Mercredi 17 décembre à 20h
Centre Culturel Jacques Franck (94 Chée de Waterloo, St Gilles)
Fraternité ! Les rencontres de la laïcité, de l’égalité et de la mixité.
Thème 2008 : RESISTER ET AGIR !



* La laïcité à l'épreuve des institutions européennes - Marco Pannella, député européen.
* La laïcité contre les tribus - Henri Pena-Ruiz, professeur et essayiste.
* Contre le créationnisme dans l’enseignement et les sciences : Guy Haarscher, philosophe (ULB).
* Pour la liberté de soins : Dr. Jamila Si M’Hammed, docteur en médecine.
* Pour définir la place des cultes et des philosophies dans un Etat laïque : Chemsi Chéref-Khan, président de l'Institut d’humanisme musulman.

Sous la présidence de Pierre Efratas, écrivain.

Une initiative du Réseau d’Action pour la Promotion d’un Etat Laïque (RAPPEL), du Comité belge Ni Putes Ni Soumises, et du Centre Communautaire Laïque Juif (CCLJ), réalisée dans le cadre du Parcours de la Diversité de Saint-Gilles. Sous le Haut Patronage de l'Université Libre de Bruxelles (ULB). Avec le soutien de Mme Françoise Dupuis, Ministre et Membre du Collège de la COCOF, le Collège de la Commission Communautaire française, et le Service de l’Education permanente de la Communauté française.

Présentation des sujets :

Novembre 1958 : Pacte scolaire. Novembre 2008 : vers un nouveau pacte philosophique ? A observer l’actualité récente (offensive créationniste dans l’enseignement et les sciences, tentatives d’immixtion de la sphère religieuse dans la sphère de l’Etat, traditions qui enferment, régression de la mixité dans l’espace public et le monde hospitalier…), il apparaît urgent non seulement de résister, mais aussi d’agir tou/te/s ensemble pour fixer un nouveau contrat social et définir un nouveau vivre ensemble démocratique. Car chacune et chacun voit bien que le statu quo est devenu à la fois de plus en plus improductif et de plus en plus impraticable.

C’est pourquoi, cette année, les rencontres « Fraternité ! » aborderont ces problématiques très concrètes en proposant des analyses de la situation et des pistes d’action.

* Comment séparer les conceptions religieuses et le domaine scientifique ?
* Comment dialoguer tout en faisant respecter les programmes d’enseignement ?
* Comment soutenir pratiquement celles et ceux qui cherchent à vivre leur vie librement dans la liberté de leur conscience, de leur cœur et de leur corps ?
* Comment permettre aux thérapeutes d’exercer sans pression obscurantiste d’aucune sorte ?
* Comment parvenir à définir la place et les limites des cultes et des philosophies dans un Etat réformé ?

Voilà autant de questions essentielles au cœur d’une Europe traversée par les mêmes interrogations…

Commenter cet article